Mon châle aux couleurs de l’automne

Je reviens aujourd’hui avec mon dernier projet terminé, le châle La Crau de Mélanie Berg.
Alors, la laine, les couleurs, le patron…? Qu’en est-il ?

La laine

Pour la laine, je me suis beaucoup pris la tête, je voulais absolument tester quelque chose de naturel sans acrylique mais qui reste très doux pour mon petit cou. Seconde chose très importante pour moi, les couleurs. Les couleurs d’origine du patron (à retrouver dans la Gazette) étaient vraiment très jolies mais commençant tout juste les tricots pour moi, je cherche à tricoter avec des couleurs plus passe-partout, que je n’aurai pas de mal à assortir.

Pour réunir ces deux critères je me suis donc tournée vers la laine Scrumptious 4ply/sport de Fyberspates. Ce n’est pas une laine teinte à la main, les couleurs sont donc totalement unies. Pour la composition il s’agit de laine SuperWash Merino à 55% et de soie à 45%. Cela a été un vrai plaisir de la tricoter, elle est douce et glisse très bien sur les aiguilles. Cela m’a permis de tricoter plus facilement ce premier ouvrage 100% en méthode continentale.

A noter également que j’ai reçu la laine sous forme d’écheveaux. S’agissant d’une première pour moi, je n’ai pas encore investi dans un dévidoir/bobinoir à laine et j’ai donc fait mes pelotes à la main. Cela m’a pris un peu de temps mais j’ai réussi sans tout emmêler. L’investissement attendra donc encore un peu !

Le patron

Il s’agit d’un patron payant que je me suis procuré sur Ravelry. Il n’était pas disponible en français, je l’ai donc téléchargé en anglais ! J’avais lu sur beaucoup d’articles que les indications sur les patrons anglais n’étaient pas très difficiles à comprendre et même parfois plus simples. J’entends par là avec moins de tournures de phrases compliquées comme on retrouve parfois sur les patrons français. Cela me semblait aussi être une bonne idée de démarrer le tricot en anglais avec un patron de châle plutôt qu’avec un patron de pull ou de gilet où les techniques seraient plus compliquées.

Après téléchargement du patron j’ai pris le temps de le lire calmement et de ne surtout pas me lancer dans le tricot avant d’avoir compris les différentes étapes. Je me suis aidée des articles d’In the Loop sur le sujet. Ils sont très bien faits et m’ont beaucoup rassurée. Cela couplé à quelques vidéos Youtube anglaises pour être sûre de comprendre correctement les techniques et c’était parti !

Je n’ai pas beaucoup de points de comparaison mais le patron de Mélanie Berg m’a semblé très clair et bien détaillé. Pour le motif par exemple, chaque rang est détaillé mais on peut aussi s’appuyer sur un diagramme qui reprend les mêmes indications.

La durée

Pour ce châle j’ai utilisé 3 écheveaux (presque complets) de 365 mètres de laine soit environ 1095 mètres au total. Je l’ai tricoté en une quinzaine de jours en aiguilles 4 et je ne me suis pas ennuyée du tout. Les sections de point mousse me détendaient et me permettaient d’améliorer ma vitesse de tricot en méthode continentale. Les sections de motifs venaient challenger un peu plus ma concentration sans être pour autant trop prise de tête. Et enfin l’alternance des couleurs me donnait envie d’avancer pour avoir une idée du rendu de chacune d’entre elles.

Le résultat final

Je suis vraiment ravie du résultat. Je trouve le châle joli, doux et facilement portable… et surtout, c’est moi qui l’ai fait 🙂 ! Je ne devrais pas croiser quelqu’un dans la rue avec le même châle que moi et c’est plutôt plaisant. Bon, si parmi vous quelqu’un venait à réaliser le même je serais aussi hyper contente mais vous voyez l’idée…

La folie tricot n’est donc pas prêt de s’arrêter pour moi, j’ai déjà très envie de nouveaux projets alors restez connectés !

1 Comment

  1. La Gazette du Tricot #2 – Moderknit

    5 janvier 2018 at 13 h 15 min

    […] alors ? Après vous avoir laissé avec mon châle automnal, de quel projet mes aiguilles sont-elles actuellement chargées ? Et bien sans surprise je me suis […]

Leave a Reply