Mon pull We Are Knitters

La mini révolution du tricot adulte

Je tricote, je tricote, je tricote mais rarement pour moi ou alors juste des accessoires de temps en temps… J’ai eu envie de changer cette habitude en m’offrant la possibilité de tricoter une grosse pièce pour moi. Il me fallait donc un projet qui me plaise et qui me motive, car qui dit tricot adulte (du haut de mon mètre cinquante trois) dit tricot plus long et sur lequel il faut donc garder la motivation plus longtemps.

C’était également l’occasion de tester une nouvelle laine, une autre marque ! J’ai pas mal hésité, beaucoup de marques développent maintenant des kits très sympas et originaux. Mon choix s’est finalement porté sur le « Marpha Sweater » de We Are Knitters, il est à la base proposé en rose, gris et beige ou bleu, noir et beige mais tout est personnalisable et j’ai donc choisi de faire mon propre combo : wine, gris et beige. Ne pouvant voir les laines « en vrai » j’avais un peu peur du rendu et de m’être complètement plantée dans mon assortiment mais finalement j’en suis très contente.

Mon kit We Are Knitters
Mon kit We Are Knitters

Les nouvelles techniques

Pour la partie plus technique, le pull se tricote en aiguilles 8 (ce qui aide à garder la motivation vu comme ça monte vite) et principalement en jersey. Le motif ne se fait pas en jacquard classique mais avec la technique de l’intarsia, que j’ai adoré testé et qui a un rendu vraiment propre. Cela ne rajoute pas d’épaisseur sur l’arrière du tricot, alors certes quand on a les trois couleurs en même temps il ne faut pas mélanger les fils des 5 pelotes mais avec un peu d’organisation cela se fait très bien.
Concernant le col, il faut relever des mailles à la fin, tricoter quelques rangs de côtes et finir la couture. Encore une fois c’était une première pour moi mais j’avais très envie de tester. J’ai de plus en plus envie de tricots où il faut coudre et assembler le moins possible. Oui mes envies de pulls en circulaires ne font que grandir ! J’ai passé environ 4 heures à assembler toutes les pièces du tricot. Heureusement que c’est à la fin, proche du but ultime mais qu’est-ce que c’est long et inintéressant…

Tout ça pour dire que l’idée de supprimer l’étape de la couture d’un col rapporté sur mon tricot était très motivante. J’ai donc regardé plusieurs vidéos avant de me lancer et de me… planter une première fois. Enfin honnêtement rien de bien méchant mais je m’explique : j’ai commencé à relever mes mailles sur le dos, car j’avais lu quelque part qu’il fallait commencer par le dos et avec l’endroit du tricot face à moi. Sauf que j’avais déjà cousu une épaule et que finalement ça n’allait pas car en commençant du mauvais côté ma couture me gênait, mon tricot se tendait et impossible de relever l’ensemble des mailles sur le devant.
J’ai donc réfléchi 5 minutes et c’était finalement logique : il faut commencer à relever les mailles du même côté que celui de la couture déjà faite, comme ça on peut faire tout le tour du tricot sans tension.
Impeccable pour ce deuxième essai. J’ai ensuite tricoté mes rangs de côtes avant de coudre l’ensemble.

Deux gros apprentissages pour ce tricot donc, mais il ne faut pas hésiter à se lancer, tous les tutoriels sont présents sur le site de WAK, le patron est hyper simple et détaillé et au besoin, ne pas hésiter à faire quelques recherches pour compléter : vidéos, articles, photos, il y en a pour tous les goûts !

Le rendu final

Alors certes j’ai fini mon pull, mais est-ce qu’il me va, est-ce que j’en suis contente ?
Concernant la laine oui je suis plutôt contente, je n’ai pas l’habitude des laines mèches de ce type mais elle est très douce et agréable à porter. Quant aux couleurs, elles sont vraiment très belles.
Concernant la taille, je l’ai tricoté en S, mon échantillon était correct, la taille est respectée. Je l’ai essayé bien sûr mais avec un ventre qui commence à être bien rond, je ne peux pas vraiment me rendre compte et je ne veux surtout pas le déformer ! Avec un peu de chance je pourrai encore le porter au mois de mars, sinon il faudra attendre l’hiver prochain. Ceci dit en le comparant avec mes autres pulls, la taille semble tout à fait cohérente.

Des couleurs éclatantes
Des couleurs éclatantes

Et enfin, est-ce que je recommencerai ce type de projet ? OUI mais probablement avec une laine beaucoup plus fine (oui je suis prête à mettre ma motivation à toute épreuve). Je préfère le rendu des tricots fins, je les trouve plus passe-partout et je pense que le touché de la laine plus fine me correspond plus. Je découvre en ce moment tout l’univers de Ravelry (mais j’y reviendrai probablement dans un autre article) et ce sont mille et un projets qui fleurissent dans ma tête !

Et vous, tricotez-vous plutôt pour vous ou pour les autres ? Quelle est votre laine de prédilection ?

Leave a Reply